Les 5 dangers du Hentai

Pour ceux qui ne savent pas ce que sont les vidéos de hentai, ce sont globalement des animés pornographiques.

Les animés ce sont des productions d’animation japonaise comme Death note, full metal alchimist ou Great Teacher Onizuka (très bons animés au passage) et le hentai c’est en quelque sorte une forme perverse des animés.

Le hentai c’est véritablement une catégorie de pornographie, ce qui signifie que c’est de la pornographie même si ce sont des animés.

Bien que de plus en plus le rapprochement se fait car aujourd’hui les nouveaux animés non pornographiques (les animés normaux) qui sont créés contiennent des images de plus en plus tournées vers le sexe.

Et la raison est simple, c’est pour satisfaire les envies de celles et ceux qui sont attirés par les animés et qui ont grandi avec une consommation de porno et de hentai.

Maintenant je sais tout de même que certaines personnes vont dire que le hentai ce n’est pas du porno, que c’est de l’art, que c’est artistique, c’est du dessin ce n’est pas réel.

Pourtant, de mon point de vue, le hentai est aussi dangereux voir encore plus que la pornographie dite normale avec des acteurs et des actrices réels.

Quand on est dépendant au porno, on peut être amené à regarder ce type de pornographie et comme ce ne sont que des images d’animés on peut vite être tenté de croire que c’est pas vraiment du porno et s’adonner pleinement au plaisir qu’ils procurent.

Pourtant, la vérité c’est que le hentai cause beaucoup plus de dommages à votre cerveau que la pornographie normale.

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles c’est encore plus néfaste que la pornographie classique, c’est pourquoi on va voir ensemble les 5 principaux dangers du hentai.

***

Premièrement, dans le hentai les femmes sont considérées comme des objets sexuels.

Ce que je veux dire par là c’est qu’elles ont simplement comme objectif d’être utilisées pour le sexe.

Ok il y a généralement une histoire dans chacun des animés mais en commençant un hentai, on sait déjà que la femme va être utilisée pour le sexe et pas pour autre chose.

Et le problème, c’est qu’à force de regarder ces vidéos de ce genre, vous formatez votre cerveau à définir les femmes comme des objets sexuels à l’image du hentai.

En plus, comme le hentai est un animé, les producteurs boostent au maximum les physiques des personnages et on se retrouve avec des corps complètement disproportionnés par rapport à la réalité avec par exemple d’énormes poitrines, d’énormes fesses ou de gigantesques pénis.

Vous êtes donc exposé à des physiques hors normes que vous ne serez même pas susceptibles de rencontrer dans la réalité.

Donc les personnes qui regardent du hentai, qui se masturbent et qui ont un orgasme devant se conditionnent à être excité par des choses comme ça.

Déjà que dans la pornographie classique les acteurs et les actrices sont humains et sont choisis pour leur critères physique hors normes et boosté ensuite avec du maquillage et de la chirurgie, ce qui nous conditionne à être excité par des choses hors normes et irréels.

Mais le hentai c’est encore pire parce qu’il permet d’être excité par des choses qui n’existent même pas dans la réalité.

Comment ensuite être excité par la vraie vie après avoir constamment regardé ce genre d’image ?

***

Deuxièmement, dans le hentai les actes sexuels sont irréalistes.

Dans le hentai les personnages sont dessinés, il y a donc un espace limité pour dessiner ce que l’on veut. La conséquence de cela c’est qu’il y a parfois des scènes qui sont justes impossibles à reproduire dans la réalité.

Par exemple, le corps humain ne peut pas s’étendre ou faire de la contorsion ou tout autre chose de ce type, mais dans le hentai ce sont des choses normales.

A ce propos, ce type de hentai constitue justement une niche pour satisfaire les personnes qui recherchent ce type d’acte irréaliste.

Dans le hentai il y a aussi beaucoup de vidéos de scènes d’abus sexuels, d’agressions ou de violences, beaucoup d’animosité, de bestialité ou de sexe avec des animaux ou des chimères qui sont des êtres mi-homme mi-animal.

Encore une fois vous vous conditionnez a aimé ce genre de chose et à n’être excité que par ça.

***

Troisièmement, dans le hentai, il y a de la pédopornographie.

Comme ce sont des animés, les producteurs se permettent d’insérer des scènes pédopornographiques dans leurs vidéos, cela ne leur causera pas de problème légal surtout que l’âge de certains personnages d’hentai ne sont pas vraiment identifiables quand on y réfléchit.

Certains diront que ce n’est pas un problème parce que c’est du dessin, que c’est de la fantaisie et que ce n’est pas vraiment la même chose que de regarder une vraie scène.

Pourtant il faut que vous sachiez qu’il existe des enfants qui sont influencés par le hentai pour préparer d’autres enfants à être abusés sexuellement.

Si vous regardez ou lisez quelque chose qui implique un adulte préparant un enfant à être abusé sexuellement et que vous vous masturbez dessus, vous vous conditionnez votre cerveau à être excité et à se diriger vers ce genre de chose.

Maintenant, la dernière excuse que vous pouvez vous dire si vous en regardez est : je ne ferai jamais tout cela dans la vraie vie.

Et ça tombe bien car cela nous mène au quatrième point

***

Dans le hentai, la violence et l’excitation sont fusionnées.

Qu’est-ce que je veux dire par là ?

Comme on l’a vu précédemment, le hentai regorge de contenus violents et si vous en regardez et que vous êtes excité face à cela, votre cerveau va associer la violence sexuelle avec l’excitation.

Les deux conséquences principales de cela sont : que vous n’arriverez plus à être excité par autre chose que du sexe violent et/ou que vous serez éventuellement amené à vouloir reproduire dans la vraie vie des scènes de violence.

La réalité c’est qu’aujourd’hui vous pouvez penser que vous ne reproduirez pas ce que vous voyez, mais dans le futur si les choses continuent, vous progresserez de votre dépendance.

Avec le temps, vous aurez probablement déjà tellement regardé de contenu divers et variés que le porno ne vous suffira plus et qu’il vous faudra quelque chose de différent comme… la vraie vie.

Et cela est aussi en partie possible à cause du 5ème danger du hentai qui est le suivant.

***

Dans le hentai, il n’y a aucune empathie

Le hentai vous entraîne à n’avoir aucune compassion pour les autres êtres humains.

Nous sommes tous dotés d’une plus ou moins grande part d’empathie, ce qui signifie que nous pouvons ressentir les émotions des autres personnes lorsqu’elles souffrent.

Eh bien le hentai détruit cette empathie, il a tendance à atténuer les conséquences psychologiques des violences sexuelles faites aux personnages.

Et la raison à cela est très simple, et elle vient du fait que vous visionnez des images d’illustration, des dessins.

Pourquoi avoir de l’empathie face à des personnages qui n’existent même pas ?

Ce qu’il se passe c’est que plus l’on grandit et plus l’on devient désensibilisé de certaines choses.

Par exemple si je prends un enfant de 3-4 ans qui lit un livre à images et qui voit une personne qui souffre ou qui a mal, l’empathie va être quelque chose de naturel chez lui.

Généralement il va se sentir mal et va demander à sa mère : « maman pourquoi cette personne est en train de souffrir ? ».

Et sa maman lui expliquera que ce n’est pas un vrai être humain, que c’est un dessin.

Plus l’on devient adulte et que l’on regarde ce type de contenu et plus l’on diminue notre empathie et l’on devient moins sensible à ce que les autres vivent.

Un autre exemple, si je prends un pilote de l’armée de l’air.

Généralement il s’entraîne sur un simulateur de vol qui lui présente des images virtuelles, mais cela réplique des situations qui peuvent lui arriver dans la réalité.

Il entraîne ses émotions à ne pas être perturbées et influencées par les situations et les images du simulateur pour que son cerveau transfère le travail qu’il fait en virtuel dans le réel.

Donc il conditionne son cerveau à réagir à différents scénarios et de manière instantanée.

Il se passe la même chose lorsque vous habituez votre cerveau à regarder des illustrations qui montrent des scènes sexuelles.

Vous reprogrammez votre cerveau à potentiellement refaire dans la réalité ce que vous voyez dans les illustrations.

Vous avez compris qu’aujourd’hui, le plus gros problème de la pornographie sur notre société, c’est son impact monstrueux qu’elle a sur nos comportements et notre psychisme.

Vous n’avez donc rien à perdre à vous en séparer, au contraire, vous avez justement tout à gagner à vous en libérer.

Gardez le cap sur vos objectifs !