La FLATLINE : une mystérieuse période de perte de libido

Aujourd’hui, on va parler d’un sujet très mystérieux, très mystique, pas encore totalement compris des scientifiques qui est le phénomène de la flatline.

Imaginez que vous décidiez d’arrêter le porno et la masturbation, et qu’au fil des semaines vous débordiez d’énergie, de motivation et d’ambition.

Du point de vue sexuel vos érections sont en béton et vous avez régulièrement envie de sexe.

Mais d’un coup, pour aucune raison apparente, tout s’écroule.

Vous vous sentez flasque, vide de l’intérieur et déprimé.

Vous n’arrivez plus à bander car vos désirs sexuels ont disparu et le sexe ne vous attire même plus.

Et bien c’est justement lorsque vous vous demandez “qu’est-ce qui cloche” que vous savez vous avez atterri dans la flatline.

La flatline c’est une période dans le sevrage au porno et à la masturbation où le cerveau et le corps sont au point mort.

C’est une période quand même assez perturbante et frustrante parce qu’un homme qui perd totalement sa capacité de bander et qui n’a plus envie de sexe, c’est un homme désorienté.

Qui plus est, lorsqu’il se rend compte qu’il avait décidé d’arrêter le porno et la masturbation pour retrouver sa puissance sexuelle qu’il avait perdu et qu’il se retrouve désormais dans la situation opposée avec aucune capacité de bander.

Qu’est-ce que c’est que la flatline d’un point de vue scientifique ?

Est-ce que tout le monde traverse cette période ?

C’est ce que l’on va voir dans cet article !

***

Je tiens tout d’abord à vous rassurer, la flatline n’est pas forcément une période que tout le monde expérimente.

Elle affecte principalement les hommes qui souffrent de dysfonction érectile et qui plus est, les hommes qui décident d’arrêter le porno et la masturbation en même temps.

Quand est-ce qu’elle commence durant l’abstinence, quand est-ce qu’elle finit, impossible à déterminer parce que les témoignages de personnes qui vivent la flatline ne tendent pas à donner un chiffre récurrent.

Mais en tout cas, ce qui est sûr, c’est que la flatline n’apparait pas par hasard.

Elle a une cause et elle a un but.

Si vous expérimentez la flatline c’est le signe que l’utilisation de la pornographie a fondamentalement modifié vos circuits cérébraux.

Et son but, c’est de recâbler toutes les connexions qui ont été détachées et reconnecter toutes le sexe à la réalité.

Lorsque vous arrêtez le porno et la masturbation, vous abandonnez un mode de vie d’accro au porno pour basculer dans un mode de vie d’abstinent au porno.

Ce que le cerveau va donc faire, c’est de stopper le fonctionnement neuro chimique auquel il était habitué pour revenir à son fonctionnement de base.

Durant la flatline, le cerveau est donc en mise à jour, non pas pour passer de la version 2.0 vers la 3.0, mais pour revenir à la version 1.0 qui correspond au fonctionnement cérébral normal, non pollué par une consommation régulière de porno et de masturbation.

En devant abstinent, votre cerveau débranche tous les câbles et toutes les liaisons neuronales liées au porno et à la masturbation pour ensuite rebrancher ses câbles de bases qu’il avait débranché auparavant parce qu’il ne les utilisait pas.

Donc la flatline est un processus cérébral totalement normal, il ne faut pas paniquer ou se demander si l’on a un problème.

Pire, il ne faut pas faire l’erreur de tenter de retrouver toute sa libido en allant se masturber devant du porno ou du contenu érotique car durant cette période il s’opère dans le cerveau un rééquilibrage du circuit de la récompense, plus spécifiquement du seuil de tolérance de la dopamine qui va être perturbé si vous faites cette erreur.

Donc, pas de problème, voyez véritablement cette période comme une mise à jour de votre cerveau, comme une voie de reprogrammation et de guérison et comme un challenge à surmonter qui vous redonnera par la suite de meilleures capacités sexuelles.

***

La flatline, je sais que cela peut-être une période assez troublante car l’humeur fluctue sans cesse et l’énergie n’est pas forcément très élevée.

Si vous êtes dans le cas où la flatline persiste depuis longtemps, elle vous plombe le moral et que vous êtes au fond du trou, vous pouvez alors essayer de réguler votre humeur et votre niveau d’énergie en faisant du sport, en rencontrant des amis, ou même en prenant des douches froides.

Vous pouvez aussi faire des exercices spécifiques comme la méditation ou la respiration pour gérer vos émotions négatives et votre état de déprime.

Et vous pouvez enfin travailler votre libido en pratiquant des automassages génitaux sensuels sous la douche en vous concentrant principalement sur le toucher.

Ce qui est important, c’est de vous reconnecter avec votre sexualité, et donc ça passe par une attention vers soi et non vers des stimulations extérieures.

Dans tous les cas, il ne faut pas vous inquiéter, la flatline elle ne rentre pas dans votre vie en cdi, elle y reste en cdd pendant une certaine période, le temps que les modifications neurochimiques et cellulaires aboutissent.

***

Maintenant, sachez que vous n’êtes pas dans l’obligation de passer par la flatline durant votre sevrage.

Il existe des personnes qui ont arrêté le porno et qui soit l’ont expérimenté seulement pendant une très courte période, soit qui ne l’ont pas expérimenté du tout.

Et toutes ces personnes (et moi j’en fais partie), ont tous un point commun : elles n’ont pas arrêté la masturbation en même temps qu’elles ont arrêté le porno.

Elles ont appris à se masturber en pleine conscience, en tournant leur attention vers elle-même et non vers l’extérieur.

Ça été mon cas, j’ai d’abord arrêté la pornographie, et lorsque je suis arrivé à m’en détacher j’ai ensuite décidé de me lancer dans l’arrêt de la masturbation.

Et pendant cette période, j’ai vécu quelques jours de flatline, ça n’a pas duré aussi longtemps que ceux qui témoignent d’une véritable descente aux enfers parce que mon cerveau n’avait pas énormément de câbles à rebrancher, puisque ce travail a été fait pendant les mois où j’arrêtais le porno et où je continuais de me masturber de temps en temps.

Donc, je tiens à vous le dire : pour arrêter le porno, l’arrêt de la masturbation n’est pas une obligation, à condition que vous réappreniez à vous masturber correctement.

Gardez le cap sur vos objectifs !