La DÉTOX de DOPAMINE : le secret pour booster sa volonté et arrêter de procrastiner

 

Est-ce que vous vous êtes déjà demandé pourquoi scroller les réseaux sociaux, jouer aux jeux vidéo, regarder des vidéos sur YouTube ou Netflix ce sont des activités dans lesquelles il est très facile de passer des heures sans manquer de concentration ou de baisse de motivation ?

Alors que d’un autre côté, se mettre à travailler, faire du sport, lire, étudier ou terminer des maudites tâches administratives qui traînent depuis des semaines c’est parfois très dur de s’y mettre, même en étant conscient que ce sont des activités qui vous apporteront des avantages et des résultats sur le long terme ?

Vous savez qu’il y a plein de gens qui arrivent passer des journées super productives, mais pour vous c’est plus compliqué, vous avez du mal à avoir la volonté de faire les choses que vous voulez faire.

Alors pourquoi certaines personnes arrivent-elles à être si productives et à réaliser tous leurs objectifs et vous non ?

Pourquoi certaines personnes réussissent régulièrement à planifier leurs journées et à remplir toutes les tâches qu’elles se sont fixées et vous non ?

C’est ce que l’on va voir dans cet article.

***

Est-ce ces personnes sont simplement nées avec plus de motivation ?

La réponse, c’est non.

Est-ce qu’il y a un secret à découvrir ?

Non plus.

En fait, tout est une question de dopamine.

La dopamine c’est une molécule qui est sécrétée dans votre cerveau.

C’est elle qui vous donne envie de vous lever et de faire des choses tous les jours.

C’est une hormone qui gouverne le circuit de la récompense de votre cerveau.

Elle est principalement sécrétée avant et pendant les activités où vous faites quelque chose qui vous plait ou qui vous fait du bien.

Mais quel est le lien avec la motivation ?

En fait, ce que vous devez comprendre, c’est que votre cerveau ne fonctionne pas de manière aléatoire.

Il établit des priorités dans tout ce qui existe autour de vous en fonction de la quantité de dopamine qui l’attend.

Si une activité libère peu de dopamine, vous ne serez pas très motivé pour la faire.

A l’inverse, si une activité libère beaucoup de dopamine, vous aurez plus que suffisamment de volonté pour la faire.

Votre cerveau ne se soucie pas de ce qu’une activité ou une chose pour vous apporter de bon ou de mauvais.

Il se fiche que cela vous rendra plus productif ou en meilleure santé.

Peu importe que vous vous sentiez mal, que vous ayez honte ou que vous ressentiez de la culpabilité en faisant quelque chose, votre cerveau recherchera juste une dose de dopamine qui lui caressera ses neurones et qui l’apaisera.

En clair, il veut se sentir bien à tout instant, et en priorité maintenant.

Dans les sources principales de dopamine il y a la malbouffe, les drogues, le shopping, les réseaux sociaux, la pornographie…

Toutes ces choses libèrent des quantités élevées de dopamine.

Mais curieusement, il y a un facteur spécifique qui augmente les doses de dopamine fournies dans une activité.

La libération de dopamine dans le cerveau est encore plus élevée lorsque vous êtes récompensé au hasard.

Prenez les jeux d’argent par exemple

Pourquoi il y a autant de personnes qui jouent aux machines à sous, au loto, aux paris sportifs ou à la roulette au casino et qui pour certains ne s’arrêtent jamais ?

Eh bien parce que lorsqu’une personne joue à ce genre de jeu, il y a une probabilité pour qu’elle gagne et une probabilité pour qu’elle perde.

Et le facteur clé qui lui permet d’être autant impliqué dans ces jeux, c’est le hasard.

Elle ne sait pas si elle va gagner ou perdre.

En revanche, ce qu’elle sait : c’est qu’elle peut gagner.

Donc la seule chose qui obnubile son cerveau, c’est l’anticipation de la récompense qui peut potentiellement arriver.

La seule chose qui l’obnubile c’est le 1% de chance de gagner le jackpot à la machine à sous, c’est la chance incroyable d’avoir aligné les bons chiffres de l’euro million, c’est le but à la 90ème minute qui va faire remporter son équipe préférée, ou c’est encore la bille qui va s’arrêter sur la couleur rouge pour doubler sa mise à la roulette.

Dans les activités où la récompense s’obtient au hasard, le cerveau secrète de la dopamine avant même d’avoir obtenu la récompense par anticipation, par le fantasme de gagner.

J’ai pris l’exemple des jeux d’argent mais peut-être que ça ne vous fait pas vraiment sens parce que vous n’y jouez probablement pas.

Mais d’après vous, qu’est-ce qui est similaire aux jeux d’argent en termes de récompenses aléatoires en dopamine ?

La réponse : c’est tout simplement internet.

Instagram, Facebook, Twitter, Youtube, Reddit…

Toutes ces plateformes vous donnent des quantités extrêmes de dopamine.

Vous recevez des notifications ou vous découvrez de nouveaux contenus de façon aléatoire tout au long de votre journée.

Si vous le vouliez, vous pourriez regarder tout ce contenu pendant des heures sans perdre de motivation, et ce même si la plupart de ce que vous trouverez ne sera en soi pas très intéressant.

Pourquoi ?

De la même façon que ceux qui restent assis pendant des heures devant une machine à sous en attendant le jackpot, vous restez les yeux rivés devant votre écran en espérant trouver un contenu captivant.

Et tant que vous n’aurez pas trouvé cette publication, cette photo ou cette vidéo (sexuelle ou non d’ailleurs), qui va attirer votre attention, votre cerveau vous poussera à continuer vos recherches pour trouver sa prochaine dose de dopamine qui lui fera du bien.

Internet c’est une machine à sous virtuelle.

Mais plutôt que d’utiliser de l’argent, vous dépensez votre motivation, votre volonté et votre temps et pour gagner de la stimulation visuelle, et donc de la récompense pour votre cerveau.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que si votre cerveau est tout le temps habitué à être récompensé pour rien et sans effort, il devient extrêmement difficile pour lui d’avoir suffisamment de volonté pour faire quelque chose qui lui demande des efforts.

Et même si vous voulez vraiment démarrer un projet, une entreprise ou apprendre dans un domaine spécifique, faire du sport ou lire, les récompenses n’étant pas instantanées, votre cerveau dégagera très peu de motivation à le faire.

Donc si aujourd’hui vous n’arrivez pas à avoir assez de motivation pour faire du sport, pour travailler sur votre projet, pour étudier ou pour exécuter les tâches sur lesquelles vous procrastinez depuis des semaines, cela signifie probablement 2 choses.

1. Votre seuil de tolérance à la dopamine quotidien est trop élevé, ce qui signifie que vous avez un besoin quotidien élevé en dopamine pour vous sentir bien.

2. Vous êtes accro à la dopamine.

Je sais que de se dire « je suis accro à la dopamine » ce n’est pas forcément quelque chose de facile à assimiler et à intégrer parce que ce n’est pas tangible et concret.

Quand on parle d’être accro à la cigarette, au sucre, aux jeux vidéos, au porno on comprend vite de quoi on parle.

Mais si je vous demandais de visualiser quelqu’un accro à la dopamine vous auriez probablement du mal à le faire, parce qu’une personne dans cette situation trouve ses doses de dopamines dans plusieurs activités différentes durant ces journées.

Aujourd’hui, il est fortement possible que votre manque de volonté et de motivation soit causé par un excès quotidien et chronique de dopamine.

Dopamine que vous trouvez évidemment dans le porno et la masturbation, mais aussi dans d’autres activités ou d’autres choses que vous consommez.

Et ce qui est important de souligner c’est que plus vous nourrissez votre besoin de dopamine quotidien et plus vous en voulez encore.

Ce qui signifie que même sans regarder de porno et même sans se masturber, si vous transférer votre dépendance à la dopamine dans d’autres activités ou d’autres consommation alors vous ne résolvez pas votre problème d’addiction car vous en développez d’autres.

Et pire, vous augmentez les chances de replonger dans le porno et la masturbation à cause d’une envie toujours plus forte de dopamine.

***

Evidemment, je dois vous rassurer, la dopamine n’est pas nécessairement une mauvaise chose.

Vous pouvez utiliser la dopamine comme un outil pour vous motiver à atteindre vos objectifs.

Mais d’abord, vous devez reprogrammer votre cerveau et rééquilibrer votre circuit de la récompense.

Comment faire ?

En faisant une détox de dopamine.

Il y a 2 façons de faire cette détox.

Soit, vous décidez d’incorporer dans votre mode de vie une réduction des sources de dopamine pour réduire votre niveau de sécrétion de dopamine durant vos journées.

Soit, vous décidez de faire une cure complète de détox de dopamine pendant un week-end complet.

Vous choisissez un week-end, vous définissez les activités riches en dopamine que vous réalisez habituellement au quotidien et vous passez un week-end en évitant toutes ces activités.

Ces 2 jours complets, ils seront propices à laisser vos récepteurs dopaminergiques récupérer et retrouver un niveau de tolérance bas.

Pour maximiser votre détox, je vous invite donc à vous éloigner d’internet, du téléphone, de l’ordinateur, de la musique, de la malbouffe, des jeux vidéo, de Netflix ou de quoique ce soit d’autre qui pourrait inonder votre cerveau de dopamine.

A la place vous pourrez lire, faire de l’exercice, méditer, écrire, marcher, vous étirer ou toute autre activité dont la gratification n’est pas instantanée.

En bref, vous allez supprimer toutes les sources de plaisir extérieures à vous-même pendant 2 jours.

Est-ce que cela va être difficile à tenir ? Oh que oui.

Mais si vous voulez de vrais résultats, c’est ce qu’il vous faut.

Durant cette détox, sachez que lorsque vous ressentirez de l’ennui, cela voudra dire que le processus de détox fonctionne.

C’est à ce moment-là que vos récepteurs de dopamine se ré-stabilisent et se rééquilibrent.

Si vous ne pouvez pas réaliser ce week-end détox car certaines responsabilités ne vous le permettent pas, gardez les activités qui sont essentielles à votre travail uniquement.

***

Maintenant, vous vous posez probablement la question suivante : la détox de dopamine ok, mais pour quels résultats ? qu’est-ce qu’il se passera après ?

Les effets de la désintoxication à la dopamine, ils sont tellement puissants que ce qui vous ennuyait ou ce qui semblait compliqué à faire deviendra désormais gratifiant et facile à faire.

Pour mieux vous faire comprendre ce que vous allez en tirer je vais vous illustrer les bénéfices avec un exemple.

Imaginez une personne qui a l’habitude de conduire sa voiture tous les jours pour se déplacer.

Pour elle, l’idée de prendre le bus n’est pas très excitante parce qu’elle devrait attendre l’arrivée du bus et le trajet durerait longtemps à cause des nombreux arrêts à desservir.

Dans la même logique, l’idée de marcher serait quelque chose de non-envisageable pour elle car il y aurait trop d’efforts à faire, comparé aux efforts à fournir pour se déplacer en voiture.

Maintenant imaginez dans un monde parallèle si cette personne n’avait pas les moyens d’acheter une voiture ou un ticket de bus et qu’elle devait faire le trajet à pieds tous les jours.

Dans cette situation, marcher ce serait quelque chose de facile à faire pour elle, l’effort qu’elle percevrait de la marche ne serait de son point de vue pas très élevé puisqu’elle n’a pas d’autre point de repère pour subjectiver l’effort.

Donc elle va avoir de la motivation et de la volonté pour faire le trajet à pied.

A côté de cela, prendre le bus ça deviendrait désormais un luxe pour cette personne, une vraie récompense.

Dans le premier cas, la seule raison pour laquelle marcher va demander de l’effort à la personne c’est parce qu’elle baigne dans un niveau de confort, dans un environnement de récompense permanent.

Donc de son point de vue, faire quelque chose qui est dans un niveau de confort inférieur va être une tâche difficile pour elle.

Notre motivation et notre volonté de faire quelque chose est donc en grande partie due à notre point de vue subjectif notamment influencé par notre environnement et notre mode de vie.

Un écolier africain qui doit faire 5km de marche par jour pour aller étudier aura plus de facilité à être motivé pour aller à l’école qu’un collégien qui se fait emmener tous les jours en voiture par papa/maman au collège et à qui on dit va à l’école à pied tu as 5km à faire.

Pour résumer de façon claire, la détox de dopamine vous enlève les plaisirs instantanés, les récompenses, le confort que vous obteniez trop régulièrement, ce qui vous permet par la suite, de rendre plus attractives les tâches qui vous demandent de l’effort, du travail et dont la récompense est différée.

***

Mais cela ne s’arrête pas là !

Après avoir rééquilibré votre seuil de tolérance à la dopamine, vous pourrez ensuite utiliser la dopamine comme un outil pour atteindre vos objectifs.

Vous l’aurez compris, le but n’est pas de se priver à jamais des plaisirs de la vie.

L’objectif, c’est d’utiliser la dopamine à votre service et non pas d’être dépendant à la dopamine.

Par conséquent, vous avez la possibilité d’utiliser la dopamine comme un outil, en guise de récompense, après avoir accompli des choses qui vous procurent des avantages sur le long terme.

A la fin de chaque journée, si vous avez terminé une forme de travail à récompense différée (ayant une faible teneur en dopamine), accordez-vous de la dopamine.

Votre cerveau va alors associer le travail et l’effort avec la récompense.

Pour chaque heure de travail pauvre en dopamine dans votre journée, vous pouvez vous récompenser avec 15 minutes d’activités riches en dopamine.

Après une journée de travail de 8 heures à faible teneur en dopamine, vous pouvez par exemple vous récompenser avec 2 heures d’activité à forte teneur en dopamine.

Une petite astuce, assurez-vous de vous autoriser de la dopamine seulement à la fin de votre journée.

Parce que vous donner beaucoup de dopamine trop tôt c’est le meilleur moyen de perdre votre motivation pour le reste de la journée.

Ceux qui sont sur les réseaux sociaux, YouTube ou sur un jeu vidéo quelques minutes après s’être levé sont d’ailleurs les premiers au courant de cette perte de motivation.

Alors attention, cela ne signifie pas que, sous prétexte que vous ayez fait des efforts, vous devez vous goinfrer de sucreries après votre séance de sport !

Tout est évidemment une question d’équilibre et de raisonnabilité.

Essayez la détox de dopamine, et vous serez étonné de voir à quel point vous allez commencer, naturellement, à vous investir dans des activités dont les récompenses sont à plus long terme et dans lesquelles vous aviez du mal à vous lancer.

Travailler sur vos projets, apprendre dans un domaine ou faire de l’exercice deviendront des activités plus faciles à faire que jamais.

***

Pour résumer, si vous voulez booster votre volonté et arrêter de procrastiner, ne vous récompensez pas pour rien.

Il vaut mieux mériter un plaisir et ne pas l’obtenir que se faire plaisir et ne pas le mériter.

Inonder votre cerveau de dopamine, c’est le moyen le plus rapide de renoncer à toute motivation et de perdre votre volonté durant vos journées, donc apprenez à réguler vos plaisirs.

Après tout, ce n’est pas si difficile que ça de se mettre au boulot et d’arrêter de procrastiner, on en est tous largement capable.

Le seul problème, c’est que nous vivons dans une société où la consommation et le divertissement sont mis en avant, ce qui fait constamment baigner notre cerveau dans des doses excessives de dopamine.

Dans ce type d’environnement, vous ne pouvez pas avoir la volonté ou la motivation de travailler sur quelque chose qui n’en libère pas autant.

Alors faites une pause, voyez ce que cela vous apporte, contrôlez votre environnement et désintoxiquez-vous de la dopamine.

Si cela vous fait peur ou qu’il est impossible pour vous de faire la détox sur un week-end, commencez par identifier ce qui vous procure de la dopamine durant vos journées et réduisez-les petit à petit.

Mais surtout, ne vous privez pas de tout plaisir.

Apprenez simplement à les contrôler et à ne pas dépendre d’eux pour vous sentir bien.

N’oubliez pas que nous les êtres humains, nous sommes tous génétiquement dépendants à la dopamine.

Maintenant vous avez le choix.

Libre à vous de continuer à régulièrement vous faire plaisir pour ne rien obtenir sur long terme, ne rien construire, et finalement devenir un homme d’intention avec que des rêves mais aucun passage à l’action.

Ou d’utiliser le plaisir comme un outil pour travailler sur vous et accomplir des choses extraordinaires en devenant un homme d’action.

Gardez le cap sur vos objectifs !